Analyse des fonds

La note qualitative Morningstar fournit aux investisseurs une évaluation des qualités ou faiblesses d’un fonds d’investissement.

Le rapport de recherche qui accompagne la note explique les raisons de la note. Il donne également une vision de la stratégie présente et future du fonds pouvant expliquer le comportement de celui-ci dans des phases de marchés différentes.

Les notes qualitatives permettent de mieux cibler les recherches de différents fonds. Les rapports d’analyse sont conçus pour aider à mieux comprendre les rouages internes des fonds et à sélectionner ces derniers en fonction des besoins et du profil de risque d’un investisseur. L’objectif est d’élever le débat au-delà de « bon fonds/mauvais fonds » pour aider les investisseurs à comprendre comment un fonds peut s’intégrer dans un portefeuille global.

Morningstar n’est pas rémunéré par les sociétés de gestion pour attribuer une notation et effectuer une recherche sur leurs fonds. Les investisseurs sont ainsi assurés que les opinions sont indépendantes et objectives.

http://www.morningstar.fr/news/news.asp?articleid=77896&validfrom=2009-04-20

1 « J'aime »

26.06.09 Axa Talents (Ch.F Didot) : toujours pleinement investi (y compris son propre argent) et accessoirement cultive des palmiers sur sa terrasse à N.Y :o)

The innovative AXA Talents fund of Charles Firmin Didot has suffered some poor performance in recent years. Philip Haddon assesses whether the eccentric Frenchman is set for a comeback.

Three years ago, Charles Firmin Didot’s AXA Talents fund was one of the most talked about funds in the global equity sector. He had a unique approach of focusing purely on talented entrepreneurs, yielding excellent results for his many investors.

But things have gone downhill for Firmin Didot, who has fallen from near the top of the rankings to near the bottom. Over three years to the end of April 2006, he was ranked 13/513 and had returned 132% with the AXA WF Talents AC fund, compared to a rise of just 60% in the MSCI World index. But the most recent three-year performance paints a different picture: he is ranked 547/600 and has lost 52.2%, compared with a 33% fall in the index.

The turbulence of the past two years have not suited his style, but he did not drift from it. He remained fully invested and stuck by the world’s top entrepreneurs from each sector.

‘I am 100% bottom up and don’t do any of the top down macro thing,’ he says.

Talents normally has a small overweight in the consumer discretionary sector, however, because it is a sector with a high number of entrepreneurs. Likewise it is generally light on healthcare, one of 2008’s safer sectors, because it is not a particularly entrepreneurial sector.

Firmin Didot admits 2008 was ‘very bad’ for his funds, which he ascribes to the holding companies that account for between 40% and 50% of his portfolio. ‘Even if they were not financial at all, these holding companies were put into the financial sector and their performance was linked to the performance of the banks. A good example was [Japanese firm] Softbank: it is a pure technology company and has nothing to do with banks, but its name just has the word “bank” in it.’

Softbank, and its entrepreneur leader Masayoshi Son, is currently Firmin Didot’s second largest holding at 5% of the portfolio. His largest is with a long-time favourite of his, French entrepreneur Vincent Bolloré and his holding company, Financière de l’Odet.

He believes a recession is a perfect time for entrepreneurs like these to thrive as they can innovate, buy up their own shares cheaply and seek out new takeover targets. Indeed, he is seeing these people buying up their own shares in the same manner as in 2003, when the Talents fund outperformed by 30%.

‘I am quite excited about the fund at the moment and I have put more of my own money in; all of my money invested in shares is in the fund,’ he says. He likes his entrepreneurs to be similarly confident, and looks for those who have two thirds of their wealth invested in their own company.

Firmin Didot is particularly pleased at the moment that his old favourite Bolloré is shortly launching a battery-powered electric car. Its rechargeable batteries can last 250 kilometres and it will have a top speed of 130km/h. He is clearly excited about the development and has already ordered one for himself for scooting around the streets of Paris.

With a high beta portfolio of between 1.1 and 1.15, I think Talents could be a good fund to back to capture the next bull market, should it ever arrive. Since the end of 2008 to the time of writing in late May, with markets rallying, the AXA WF Talents fund has returned 16.8% while the MSCI World index has risen just 5%.

But one could ask, is his focus on company management talent enough to make his fund a more interesting proposition than the dozens of other good funds in the sector? After all, the quality of company management is a key criteria for many of the sector’s top fund managers, not just Firmin Didot. But with the AXA Talents fund, it is not just one of many criteria, it is the main criterion.

However, Firmin Didot’s faith in his innovative theme appears unshakeable. It is a strong argument: that proven talents like Bolloré or Warren Buffett show the value a creative and talented leader can bring to a company, just as one can say the same of talented fund managers. Firmin Didot thinks ‘the biggest and most important issue in fund management’ at the moment is that people are judging fund managers and company management over the short term, instead of taking a long-term view. He points out that since launch the AXA WF Talents AC fund has still outperformed significantly, and adds: ‘I am extremely convinced that in the long term I will outperform.’

Incidentally, the AXA man is a descendent of the eighteenth-century French printer Firmin Didot, who is credited with inventing the word ‘stereotype’. But AXA’s Firmin Didot is far from being a stereotypical fund manager. For example, he does not believe in having an office, he owns a specialist publisher of art books and one of his hobbies is growing palm trees on the roof of his New York apartment.

At the very least one can say that, in a sector with thousands of similar funds, Talents, like its manager, stands out from the crowd.

10.07.09 Bulletins mensuels et rapports trimestriels de chacun des fonds Carmignac :

http://www.carmignac.fr/fr/rapport-gestion.htm

CAAM AGREGATE MONDE
FR0007483409
une petite pepite dans le monde des obligations eur
qu’en pensez vous ?

[quote=alexis]FONDS " NOUVELLES RESSOURCES ET ENVIRONNEMENT"

Je vous interroge sur le fonds « Performance environnement international » , qui selon sa description : "L’investissement s’effectue dans des valeurs dont la visibilité est importante à moyen long terme principalement liées à l’environnement (traitement de l’eau, traitement des déchets et énergies renouvelables). Les investissements pourront concerner les pays émergents; la situation géographique et la capitalisation n?étant pas des critères discriminants

Or je vous rappelle que l’Inde souhaite développer ces ressources futures, à grande échelle, comme certainement beaucoup d’autres nations, émergentes ou non.

A vos avis, ce fonds a t il des opportunités pour jouer l’environnement? (valorisation actuelle basse malgré +16% depuis janvier)
Si oui, est il comparable à Energies renouvelables?

Et enfin, Dac avait évoqué DWS New ressources que je surveille, et qui a fait ses preuves dans le passé, pour une valorisation aujourd’hui encore basse.[/quote]

Alexis il faut distinguer les fonds purement « énergies renouvelables » qui dépendent encore beaucoup pour l’achat ou vente des cours du pétrole, entre autres paramètres (ex : BGF New Energy, Palatine Energies Renouvelables etc) des fonds « environnement » qui comportent une part de l’ordre d’1/3 d’énergies renouvelables, le reste étant recyclage, eau (Performance Environnement et International, Fortis Green Future etc), ressources etc selon (ex : DWS New Resources). Ces derniers sont un peu plus « défensifs »

Pour les énergies renouvelables le chiffre (dépassé d’ailleurs) qui circulait chez les gérants pour envisager un décollage de ces fonds c’était à partir de 80$ le barril.

Le secteur a été un peu affecté du fait de la réduction des crédits alors qu’étant récent il nécessite des capitaux compte tenu des investissements.

Beaucoup de choses évoluent et si le pétrole repartait vers les 80 ou 100$ le barril et + dans quelques temps le secteur des énergies renouvelables serait de nouveau et plus encore que les années passées en bonne position dans les palmarès de fonds.

Les meilleurs sont sans doute Sam Smart Energy (j’avais demandé son ajout dans Linxea mais sans doute pas évident). Sinon il y a BFG New Energy entre autres.

Donc à acheter sur repli un peu avant que le pétrole ne recommence à flamber à l’avenir.

En environnement mon favoris actuel c’est Fortis Green Tigers (puisque comme tu l’as relevé l’Asie / Pacifique comptent jouer un rôle de plus en plus important dans ce secteur et que c’est aussi une nécessité pour la Chine en particulier de commencer à se préoccuper d’environnement). C’est un fonds qui permet aussi de jouer l’Asie Pacifique dont Japon avec des valorisations autres que la Chine et ne pas avoir les problèmes à l’export que d’autres secteurs japonais peuvent actuellement rencontrer. Je l’ai demandé aussi sur Linxea.

En résumé les meilleurs hors Linxea : Sam Smart Energy pour les enr et Fortis Green Tigers pour l’environnement.

Dans Linxea DWS New Resources pour l’environnement et matières premières agri + enr et BGF New Energy ou UBS Global Innovators avec une approche un peu différente.

DWS New Resources n’a pas décollé encore c’est logique vues les valeurs actuelles du fonds et anticipations du gérant mais ses positionnements devraient être payants. Il peut être acheté sur repli.

Comme Loupi et Sébastien l’avaient relevé, les Performance Environnement et International ont trop de frais et ils sont à mon avis moins bien.

AOF 06.10.09 AXA WF Framlington Emerging Markets :

AXA WF Framlington Emerging Markets a été créé dans l’objectif de tirer profit des taux de croissance élevés et durables des marchés émergents. Le fonds investit notamment sur les thématiques suivantes : infrastructures, consommation, urbanisation, santé ainsi que des thématiques spécifiques à certains pays émergents. Il mise sur le développement de la consommation interne de ces régions plutôt que sur leur capacité à produire à bas coût et à exporter dans le reste du monde. « L’énergie et les matières premières représentent un poids important dans les indices émergents, ce ne sont pas nos thématiques de prédilection, précise le gérant. Nous pensons qu’il est préférable de recourir à un fonds thématique pour les jouer.» Dans cette optique, le fonds est nettement sous-pondéré sur la Russie, un pays particulièrement tourné vers l’export et les matières premières. Dans le cadre d’une allocation globale, le positionnement original du fonds AXA WF Framlington Emerging Markets pourra être complété par d’autres approches des marchés émergents dans une optique de diversification. Sur les 5 dernières années, le fonds s’est particulièrement bien comporté dans les marchés fortement haussiers de 2005 et 2007. Il a légèrement sous-performé en 2008. Sa volatilité est globalement inférieure à celle de son indice de référence, l’indice MSCI Emerging Markets.

Processus d’investissement du fonds :

À la recherche de «croissance à un prix raisonnable», l’équipe de gestion vise à identifier des actions de qualité pouvant générer des résultats supérieurs aux attentes du marché. «Nous cherchons à comprendre d’où vient la croissance des entreprises dans lesquelles nous investissons et combien de temps elle peut se prolonger», explique le gérant qui s’attache à éviter les pays ou les secteurs où les risques lui semblent disproportionnés par rapport aux rendements attendus. Ne pas surpayer la croissance, tel est la philosophie de l’équipe qui mixe les approches «top down» et «bottom up». La situation politique des différents pays émergents, les risques sur leur devise et l’évolution de l’inflation sont particulièrement pris en compte dans les décisions d’allocation géographique. Le fonds est donc susceptible d’afficher d’importants écarts en termes d’allocation pays par rapport à son indice de référence. Il en est de même pour les choix sectoriels qui illustrent un biais structurel en faveur du développement de la consommation interne des pays émergents. La tracking error ou la volatilité ne font pas partie des indicateurs utilisés dans le cadre de la gestion de ce fonds, ils résultent de la stratégie de sélection de titres.

Le fonds regroupe entre 70 et 90 valeurs, essentiellement sélectionnées parmi les capitalisations supérieures à 1 milliard de dollars et présentant une liquidité quotidienne de plus de 1% des encours totaux qui représente environ 4 millions de dollars. Ces filtres réduisent ainsi l’univers investissable à 550 - 600 valeurs sur un total de plus de 33000 sociétés. Le gérant est toutefois susceptible d’investir sur des sociétés de capitalisation inférieure sous condition de liquidité ou si elles répondent à une thématique d’investissement sur laquelle ne sont pas présentes de larges capitalisations. Le fonds présente d’ailleurs un biais relativement marqué en faveur de capitalisations moyennes résultant de ses biais sectoriels. Le gérant s’impose une discipline de vente rigoureuse, mais le taux de rotation du fonds reste relativement faible. Un titre reste en moyenne 2 ans en portefeuille. Enfin, les devises des pays émergents étant globalement jugées sous-évaluées par l’équipe de gestion, les positions de change ne font généralement pas l’objet de couvertures spécifiques. «Le fonds devrait bénéficier à moyen-long terme de la réévaluation des devises émergentes», estime le gérant.

La société de gestion

AXA Framlington est une expertise de gestion actions du Groupe AXA Investment Managers (AXA IM), filiale à 100 % du groupe AXA, qui gère 485 milliards d’euros d’actifs (au 30 juin 2009). Cette année, la société a accentué le rapprochement de ses équipes de gestion discrétionnaire actions (AXA Framlington, Convictions Actions et Talents), désormais regroupées sous une bannière unique : AXA Framlington, qui regroupe 14,2 milliards d’euros d’actifs sous gestion à fin juin. La gamme de produits a ainsi été renforcée selon deux axes : les fonds core et les fonds spécialisés (thématiques, absolute return). Les équipes d’AXA Framlington sont basées à Londres et à Paris. Elles comptent 52 gérants qui travaillent sur une trentaine de stratégies différentes.

[quote=Loupi]Bonsoir Alexis ; les fonds « PERFORMANCE » de Champlain ont pour qualité d’être sur de bons thèmes …

… mais ont un niveau de Frais carrément renversant ! Morningstar les évalue à 4.50% annuels …

Nul doute que la Performance soit seulement de ce côté . Donc grosso-modo à éviter ![/quote]

Morningstar « évalue les frais »? Je connais les frais de gestion annoncés, mais pas les frais évalués par Morningstar. Que signifient-ils et où peut-on les trouver?

Bonsoir Data ;

Tu trouveras des réponses sur le topic " Astuces pour le site MORNINGSTAR ! " : http://forum.linxea.com/Default.aspx?g=posts&t=273

Frédéric Lorenzini (le boss pour la France) a choisi de mettre les pieds dans le plat là-dessus . Bonne idée !

Bonsoir à tous,

que pensez vous du fond CONGEST MONDE pour un investissement actions internationales sur du long terme (en diversification des fonds carmignac investissement, amundi internationnal et R valor F)?

Merci de vos réponses.

Bonsoir ricou47

si je peux me permettre, je rajouterai M&G Global Dividend (GB00B39R2S49) à votre liste si vous êtes sur LinXeAvenir.
C’est certes un fonds jeune (créé en juillet 2008 je crois) mais c’est le plus performant des cinq fonds cités sur les trois dernières années (cf comparo Morningstar). De plus, c’est le seul qui prenne le pari de surpondérer le Royaume-Uni…
Comgest Monde me parait très solide, super gérants, maison qui fait référence. ils ont forcé sur le Japon.
Amundi International SICAV Class AU-C Shares est plus investi sur les US et en Asie (Japon surtout) qu’en Europe.
Je connais moins bien R Valor F et Carmignac Invest. ne me convainc plus…

Tous ces fonds présentent l’avantage d’être très diversifié et donc peuvent être positionnés en coeur de portefeuille, le revers de la médaille c’est qu’ils sont un peu fourre-tout, sans vraie distinction. Mon choix serait plutôt sur M&G en premier, puis sur Comgest et Amundi, mais attention aux doublons.

Bonne soirée.

[quote=Leto12]Bonsoir ricou47

si je peux me permettre, je rajouterai M&G Global Dividend (GB00B39R2S49) à votre liste si vous êtes sur LinXeAvenir.
C’est certes un fonds jeune (créé en juillet 2008 je crois) mais c’est le plus performant des cinq fonds cités sur les trois dernières années (cf comparo Morningstar). De plus, c’est le seul qui prenne le pari de surpondérer le Royaume-Uni…
Comgest Monde me parait très solide, super gérants, maison qui fait référence. ils ont forcé sur le Japon.
Amundi International SICAV Class AU-C Shares est plus investi sur les US et en Asie (Japon surtout) qu’en Europe.
Je connais moins bien R Valor F et Carmignac Invest. ne me convainc plus…

Tous ces fonds présentent l’avantage d’être très diversifié et donc peuvent être positionnés en coeur de portefeuille, le revers de la médaille c’est qu’ils sont un peu fourre-tout, sans vraie distinction. Mon choix serait plutôt sur M&G en premier, puis sur Comgest et Amundi, mais attention aux doublons.

Bonne soirée.[/quote]

[b]Salut Ricou 47 et Leto 12 et à tous les amis du soir :wink:

Tout à fait d’accord avec toi Leto12, diversifier du diversifié = risque de doublons,
Bien regarder les allocations de chaque fonds…
un tien vaut mieux que deux tu l’auras !!!
Bonne soirée à tous,
N.[/b]

Une bonne nouvelle de la part de l’AMF:

http://www.quantalys.com/ACTU/1/378/article_Indices_hors_dividendes_enfin_hors_la_loi.aspx

Cha

Bonsoir à tous,

merci à leto 12 pour son avis éclairé, je pensais aussi au fond MetG global dividend que tu suggère, il me paraissait un peu jeune pour ce faire un avis, mais ses performances de ces dernières années sont intéressantes.

Sicavonline → top-fonds-la-revue-retour-sur-les-performances-des-fonds-preferes

http://www.sicavonline.fr/index.cfm?action=m_actu&ida=516421-top-fonds-la-revue-retour-sur-les-performances-des-fonds-preferes

Quantalys → Nouvelle Etude sur la gestion flexible

http://www.quantalys.com/ACTU/11/425/article_Observatoire_etude_au_30_septembre_2013.aspx

bonjour tous,

voici un rappel de définition du ratio de sharpe qui permet de discréminer des UC avant de choisir d’investir

lien definition ratio de sharpe

bonne jounée

bonjour à tous

Le fonds Allianz Foncier dégradé à Neutre par Morningstar
Les changements dans l’équipe de gestion réduisent notre conviction sur ce fonds.

bonsoir tous,

quid des fonds avec obligations à haut rendement dans les turbulences récentes ?

lien high yield et carmignac investissement

Un grand Merci à Didier 6 pour cette vidéo récapitulative qui nous « indique » que sur ce forum, on prend la bonne direction !..Et, c’est rassurant, n’est-ce pas ? [cool]

Dernières notes des analystes de Morningstar

Le point sur les dernières notations de fonds établies par les analystes de Morningstar.

Morningstar24.06.2014

Au cours des deux dernières semaines, l’équipe d’analystes fonds Morningstar a initié la couverture d’un nouveau fonds, « JPMorgan China A (dist)-USD», qui a obtenu la note « Neutre ».

Par ailleurs, 12 fonds ont vu leur note inchangée.

Tandis que la conviction des analystes était en baisse pour 7 fonds.

Enfin, 1 note a été placée « sous surveillance ».

Source: Morningstar.

East Capital (Lux) Russian A EUR :

Nous dégradons la note des Analystes Morningstar du fonds East Capital (Lux) Russian A à «Bronze», contre « Silver » précédemment, notre conviction sur la capacité de l’équipe à surperformer dans l’avenir étant légèrement réduite. Les gérants ont dû gérer un gros portefeuille et parfois des flux volatiles. Nous considérons toujours le fonds comme une offre attrayante dans sa catégorie et nous continuons de croire qu’il peut surperformer grâce à l’efficacité de l’équipe et sa capacité à s’affranchir du mouvement dominant. Cependant, nous anticipons une baisse de la surperformance par rapport à ses niveaux antérieurs : la dégradation de la note reflète cette préoccupation.

East Capital Lux Eastern European A EUR :

Nous dégradons la note des Analystes Morningstar du fonds East Capital Lux Eastern Europe A EUR à «Bronze», contre « Silver » précédemment. L’équipe, dirigée par Peter Elam Håkansson, a connu un certain succès. Mais nous sommes préoccupés quant à sa capacité d’adaptation sur des marchés importants tels que la Pologne et la Turquie, alors que les performances sont en recul depuis la crise financière sur leur marché principal, la Russie. Raison pour laquelle, notre conviction dans la capacité de l’équipe à surperformer à l’avenir s’est légèrement effritée. Nous considérons toujours le fonds comme une solide offre dans sa catégorie et nous continuons de penser qu’il peut surperformer grâce à la robustesse de l’équipe et sa capacité à s’écarter de la tendance générale. Cependant, nous pensons que la surperformance pourrait être inférieure à auparavant : la dégradation de sa note reflète cette préoccupation.

East Capital Östeuropa :

Nous dégradons la note des Analystes Morningstar du fonds East Capital Eastern Europe à «Bronze», contre « Silver » précédemment. L’équipe, dirigée par Peter Elam Håkansson, a connu un certain succès. Mais nous sommes préoccupés par sa capacité d’adaptation sur des marchés importants tels que la Pologne et la Turquie, alors que les performances sont en recul depuis la crise financière sur leur marché principal, la Russie. Raison pour laquelle, notre conviction dans la capacité de l’équipe à surperformer à l’avenir s’est légèrement effritée. Nous considérons toujours le fonds comme une solide offre dans sa catégorie et nous continuons de penser qu’il peut surperformer grâce à la robustesse de l’équipe et sa capacité à s’écarter de la tendance générale. Cependant, nous pensons que la surperformance pourrait être inférieure à auparavant : la dégradation de sa note reflète cette préoccupation.

East Capital Russia :

Nous dégradons la note des Analystes Morningstar du fonds East Capital Russia à «Bronze», contre « Silver » précédemment, notre conviction sur la capacité de l’équipe à surperformer dans l’avenir étant légèrement réduite. Les gérants ont dû gérer un gros portefeuille et parfois des flux volatiles. Nous considérons toujours le fonds comme une offre attrayante dans sa catégorie et nous continuons de croire qu’il peut surperformer grâce à l’efficacité de l’équipe et sa capacité à s’affranchir du mouvement dominant. Cependant, nous nous anticipons une baisse de la surperformance par rapport à ses niveaux antérieurs : la dégradation de la note reflète cette préoccupation.

JPMorgan China A (dist)-USD :

Nous initions la couverture du fonds JPMorgan China avec une note des Analystes Morningstar «Neutre». Le gérant principal, Song Shen, a 13 ans d’expérience dans l’industrie et utilise un processus d’investissement semblable à celui d’une autre stratégie « Grande Chine » couronnée de succès. Si nous pensons que Shen est prometteur, sa courte carrière en gestion de portefeuille ne nous permet pas facilement d’évaluer comment il se comportera sur un cycle de marché complet. Par conséquent, nous estimons qu’une note « Neutre » est appropriée pour le moment.

Pictet Biotech-P USD :

Nous avons dégradé la note des Analystes Morningstar du fonds Pictet Biotech à «Neutre», contre «Bronze» précédemment. Ce fonds, géré par Michael Sjöström depuis 1995, est un des plus anciens fonds spécialisés en biotechnologie. Après un bon départ, il a dégagé de faibles performances depuis 2009, principalement à cause de la sélection de titres au sein d’un portefeuille très concentré de 30 à 40 lignes. Au-delà de la faiblesse du stock-picking, nous sommes préoccupés par les mouvements récents au sein de l’équipe de gestion, que nous considérions précédemment comme supérieure à la moyenne. Depuis 2010, trois analystes/gérants seniors ont quitté la société et n’ont pas été remplacés de façon adéquate. Par conséquent, nous adoptons une position plus prudente sur ce fonds.

Robeco Property Equities D EUR :

Nous dégradons la note des Analystes Morningstar du fonds Robeco Property Equities à «Neutre», contre «Bronze» précédemment. Sous le mandat de Folmer Pietersma, le fonds a surperformé sa catégorie. Toutefois, ces performances supérieures à la moyenne sont principalement dues aux bonnes performances de 2009 et 2010. A l’exception d’un décevant exercice 2013, le rendement du fonds est d’ordinaire en ligne avec la moyenne de la catégorie sur les autres années civiles. Sur la base des rendements ajustés du risque sur trois et cinq ans, les performances sont inférieures à la moyenne ou moyennes. Malgré une solide équipe, nous ne prévoyons pas d’amélioration structurelle de la performance à l’avenir. Nous avons donc abaissé notre note.

HSBC Valeurs Haut Dividende AC :

Nous avons abaissé la note des Analystes Morningstar du fonds HSBC Valeurs Haut Dividende à « Négative », contre « Neutre » précédemment. Le fonds a changé de stratégie et de gérant en juillet 2012. Le gérant, Pascal Pierre, est certes expérimenté sur la zone euro mais il n’a pas d’historique de performance sur l’univers pan-européen, a fortiori avec une stratégie dividende. Responsable d’un autre mandat sur la zone euro géré avec un style croissance et des outils quantitatifs, sa charge de travail nous semble excessive pour mener à bien l’ensemble de ses prérogatives. Cela s’en ressent sur les résultats du fonds qui ont continué à être mauvais, à l’instar de l’expérience des investisseurs avec ce fonds sur le plus long terme.

SG Actions Euro Value Acc :

Nous avons placé la note du fonds SG Actions Euro Value « Sous Surveillance ». Eric Fontanille a annoncé son départ de l’équipe de gestion en Juin 2014. Le fonds a été repris par Philippe Mahé. Nous le rencontrerons prochainement afin de mettre à jour notre analyse sur ce fonds.